Slack, répertoire de l’équipe, avancement du plan de renouvellement technologique, PDIPR2

Anglais

Gregory NewbySlack, ça sert à quoi?

Le TECC de janvier 2016 présentait un tutoriel sur Slack. Il y a depuis une liste des outils de communication utilisés par Calcul Canada, dont Slack. Faites-moi parvenir la description de vos meilleures pratiques ou toute information sur l’utilisation de Slack ou d’autres outils de communication; j’aborderai le sujet dans un prochain blogue.

L’article suivant (en anglais) aborde l’historique de Slack et décrit son impact sur les environnements de travail.

http://arstechnica.com/information-technology/2016/03/what-slack-is-doing-to-our-offices-and-our-minds/

Répertoire de l’équipe : renseignements sur les compétences

Un peu plus de 70 personnes ont ajouté les renseignements relatifs à leurs compétences dans le répertoire de l’équipe Calcul Canada. Si vous ne l’avez pas déjà fait ou si vous voulez mettre votre profil à jour avec les compétences nouvellement ajoutées à la liste, consultez le répertoire des membres de l’équipe.

https://team.computecanada.ca/

Pour accéder au répertoire, utilisez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe de la CCDB. Attention, vous devez bien utiliser votre nom d’utilisateur et non votre courriel.

Avancement du plan de renouvellement technologique

Le processus d’approvisionnement et de développement des services du renouvellement technologique se déroule en gros conformément au calendrier prévu, hormis quelques légers retards. Notre bulletin technologique de 2015 donne un bon aperçu des types de systèmes, du stockage et des services qui sont en développement.

Voici l’état de la situation à la mi-mars :

  • Des serveurs à haute disponibilité ont été acquis et installés à l’université Simon Fraser et à l’université de Waterloo. Ils prendront en charge, par exemple, LDAP (authentification et autorisation), OTRS (billets d’assistance au niveau national) et la CCDB (base de données pour les utilisateurs et les projets).
  • Espace de stockage : L’acquisition d’équipement de stockage sera bientôt complétée. Les premiers systèmes et services seront développés au cours du mois d’avril, pour être entièrement disponibles en juin. Ceci ajoute beaucoup de capacité en ligne, passant de 15 pétaoctets au départ, à 40 en 2016 et à environ 62 d’ici 2017. Cet espace accueillera une grande partie des données en provenance des anciens systèmes; elles seront migrées au cours d’une période de deux ans. Calcul Canada met aussi en place des moyens de stockage objet qui, pour plusieurs utilisateurs, représentent une amélioration majeure par rapport aux systèmes de fichiers traditionnels. En plus, des systèmes de fichiers dotés de fonctions automatiques transfèreront des données vers du stockage quasi en ligne (hierarchical storage management). Bien entendu, nous sommes à construire un système de copie de sauvegarde des plus robustes. Tout ceci est passionnant et se conclura par beaucoup plus de puissance de calcul en série et en parallèle pour nos utilisateurs.
  • Système GP1 : Le processus d’acquisition d’un système infonuagique OpenStack pour l’université de Victoria est presque complété. Ce nouveau système offrira une plateforme infonuagique élargie et plus à jour pour servir de nombreux usages présents et à venir.
  • Système GP2 : Au cours de l’été, notre première grappe d’usage général sera pour l’université Simon Fraser. L’appel d’offres est en préparation et devrait être publié au cours d’avril.

Le statut et le contenu des appels d’offres sont connus de votre CTO régional et des chefs des équipes nationales. Il faut de la discrétion quant aux détails des appels d’offres en préparation ou à l’analyse des soumissions; il est donc possible que certains renseignements ne soient pas divulgués tant que les transactions n’ont pas eu lieu.

Entretemps, les équipes nationales travaillent ardemment à développer les services et à préparer le soutien qui permettront à cette nouvelle technologie de fonctionner efficacement et aux utilisateurs de bénéficier d’une excellente assistance technique. Les équipes de surveillance, de soutien à la recherche, de stockage, de réseautique, d’infonuagique et autres travaillent toutes ensemble pour aplanir les obstacles dans le déploiement des solutions, le fonctionnement des systèmes et le soutien aux utilisateurs.  

Renouvellements et PDIPR2 : Merci à tous

Plusieurs personnes ont contribué à faire de nos renouvellements annuels un succès. Coup de chapeau aux développeurs et à notre chef de projet : ensemble, ils ont traité des milliers de renouvellements. Notre équipe nationale de soutien à la recherche a répondu à plusieurs requêtes et questions de la part des utilisateurs et nous avons ajouté plusieurs nouveaux outils et fonctionnalités cette année.

Par le processus de renouvellement annuel, nous recevons des résultats de recherches qui comprennent des articles et d’autres informations nous permettant de faire rapport de la productivité scientifique de nos utilisateurs. Nos nombreux systèmes, nos services et notre soutien jouent un rôle de premier plan pour ouvrir la voie à leurs réussites.

Nous avons aussi reçu plusieurs soumissions pour le PDIPR2 (en anglais SPARC2); ceci nous aidera à déterminer dans quelle mesure nous répondrons aux besoins futurs des chercheurs et des groupes de recherche. Le PDIPR2 compte aussi dans la prévision des besoins à venir.

Au cours de prochaines semaines, nous dresserons un portrait des besoins de nos utilisateurs à partir des données recueillies par le PDIPR2, des renouvellements de comptes et d’autres sources comme le Concours d’allocation des ressources 2016. Les données fournies seront d’une grande utilité pour la préparation du renouvellement de notre ISM et de notre proposition du 20 mai à la FCI. Ces documents exigent de gros efforts de la part de plusieurs personnes : ils décriront comment nous planifierons nos opérations des cinq prochaines années en mettant en relief la façon dont elles contribueront à l’excellence de la recherche scientifique.

Leave A Comment

Top