Rapport de Calcul Canada : Augmenter l’impact de la recherche au Canada

Anglais

jumping-man1

Analyse bibliométrique de la recherche utilisant les ressources de Calcul Canada

Cette analyse bibliométrique porte sur plus de 2 300 CVs de chercheurs membres du corps professoral des universités canadiennes qui sont des utilisateurs actifs de ressources et services fournis par Calcul Canada (CC). L’impact scientifique des publications dérivant des travaux de recherche soutenus par CC est de loin supérieur aux moyennes canadiennes et internationales et ce, dans plusieurs disciplines. Pour chacune des institutions, les publications issues de travaux soutenus par CC ont un impact généralement plus élevé que les autres publications. L’écart est plus marqué en sciences sociales et humaines, disciplines émergentes pour le calcul informatique de pointe en recherche. La présente analyse se fonde sur les paramètres bibliométriques usuels pour déterminer l’impact des publications composant l’échantillon utilisé.

Collecte et traitement des données

En 2016, CC adoptait l’emploi du cv commun canadien (CVC) dans le processus de renouvèlement des comptes de ses utilisateurs. Il s’agit du même système de CV utilisé par les agences de financement fédérales. Le nombre de publications de recherche est ainsi plus élevé que par les années passées. Plus de 2 300 CVCs ont été recueillis entre le 2 mars et le 8 avril 2016. Ces CVCs mentionnaient plus de 50 000 articles de revues scientifiques et près de 20 000 publications dans des comptes-rendus de conférences. En plus des informations fournies dans les CVCs, les chercheurs devaient identifier les publications dérivant de travaux soutenus par CC : les données fournies par les chercheurs relativement à ces publications n’ont pas été modifiées. Nous disposions donc de plus de 25 000 articles et de 8 000 comptes-rendus de conférences, toutes des publications dérivant de travaux de recherche soutenus pas CC. Les tableaux suivants présentent le sommaire des publications analysées.

Publications
Nombre de chercheurs ayant soumis un CVC 2 306
Nombre de publications 76 420
Publications résultant du soutien de CC 35 666

 

Type de publication
Type Total Avec soutien de CC
Article dans publication spécialisée 52 134 25 759
Publication spécialisée 134 51
Livre 383 146
Chapitre dans un livre 2 037 763
Critique de livre 44 6
Traduction 2 2
Dissertation 198 81
Rapport 1,563 567
Lignes directrices en soins de santé 46 18
Compte-rendu de conférence 19 879 8 273

 

Publications par domaine de recherche
Domaine de recherche Nombre de chercheurs ayant soumis un CVC Total des publications Avec soutien de CC % (avec soutien CC)
Astronomie 69 2 450 908 37 %
Biologie et sciences de la vie 417 12 296 4 392 36 %
Affaires 23 292 66 23 %
Chimie et biochimie 267 7 465 3 042 41 %
Science de l’information et informatique 209 5 548 2 302 41 %
Génie 414 17 271 8 167 47 %
Environnement et sciences de la terre 166 5 042 2 562 51 %
Sciences humaines 45 413 173 42 %
Mathématiques et statistiques 136 3,428 1 717 50 %
Médecine 143 6 871 2 789 41 %
Physique 316 13 375 9 121 68 %
Psychologie 34 1 258 158 13 %
Sciences sociales 67 711 269 38 %

L’analyse est complétée pour l’ensemble des articles et présentations en conférence. Il s’agit donc de plus de 70 000 articles, dont plus de 33 000 dérivent de travaux soutenus par CC.

Il faut noter que dans certains cas, le chercheur principal est aussi collaborateur; la liste des publications comprend donc un nombre non négligeable de répétitions. Nous avons utilisé l’API CrossRef DOI pour trouver l’identifiant numérique DOI (Digital Object Identifier) de chacune des publications et avons éliminé les duplicatas. L’analyse utilise donc des DOIs uniques. Il était toutefois impossible de localiser certains DOIs valides, ce qui laissait pour analyse environ 18 000 articles de travaux soutenus par CC. Nous avons examiné le groupe d’environ 9 000 articles pour lesquels aucun DOI n’a été trouvé pour constater que certaines catégories de publications y étaient surreprésentées. C’est le cas pour les publications avec plusieurs auteurs dans le domaine de la physique des particules. Ces publications ont été incluses manuellement avec des données provenant d’autres sources traitant des recherches..

Les articles dérivant du soutien de CC ont été traités par SciVal (Elsevier). Les résultats montrés ci-après comprennent donc 15 874 articles résultant de travaux utilisant les ressources de CC.

Indicateurs retenus (FWCI)

En plus du décompte des articles et citations, nous avons beaucoup utilisé l’indicateur FWCI (Field-Weighted Citation Impact); une description se trouve dans le Snowball Metrics Recipe Book (http://www.snowballmetrics.com).

Le FWCI est le rapport du total des citations sur la moyenne pour le champ de recherche. Ainsi :

  • Un FWCI égal à 1 correspond à la moyenne générale.
  • Un FWCI supérieur à 1 indique que l’extrant est cité plus souvent que pour la moyenne générale.
  • Un FWCI inférieur à 1 indique que l’extrant est cité moins souvent que pour la moyenne générale.

Par exemple, un FWCI de 1,6 indique que la publication a été citée 60 % plus que la moyenne internationale pour la même discipline.

L’intérêt du FWCI est qu’il tient compte des différences dans les publications, les citations et la collaboration. Le FWCI prend aussi en compte l’année de publication et considère le nombre de citations pendant les trois années suivant la date de publication. La combinaison de certains champs fournit une moyenne harmonique.

Publications par discipline et par institution

by_Institution1_fr

by_Institution2_fr

Les chercheurs qui utilisent les ressources de Calcul Canada travaillent beaucoup en collaboration avec leurs collègues canadiens et leurs autres collègues à l’échelle internationale. Cette carte illustre, par pays, le nombre d’institutions qui collaborent à des publications résultant de travaux de recherche soutenus par CC.

Impact par discipline

Le FWCI par discipline pour les publications des travaux soutenus par CC peut être comparé aux moyennes canadiennes et internationales. Le tableau suivant montre la moyenne FWCI pour les disciplines comptant au moins 100 publications et dont les travaux ont utilisé les ressources de CC. Dans toutes les disciplines, le FWCI moyen de loin supérieur à la moyenne internationale (indiquée par la ligne verticale jaune à la borne 1). Aussi, le FWCI moyen dépasse-t-il la moyenne canadienne (en gris). Les disciplines sont listées en ordre décroissant selon l’écart entre le FWCI des publications de travaux soutenus par CC et celui de la moyenne canadienne (en bleu).

by_Discipline_1_fr

De façon générale, l’écart le plus marqué se trouve dans les disciplines émergentes. Ceci indique que, dans les disciplines où le calcul informatique de pointe est encore peu utilisé, les chercheurs qui ont recours aux ressources de CC obtiennent beaucoup d’impact, alors que l’impact dans les disciplines où le calcul informatique de pointe est utilisé de façon plus générale se rapproche de l’impact moyen obtenu pour cette discipline.

Il est aussi possible de comparer l’impact obtenu par les publications découlant des ressources de CC avec l’impact moyen dans des pays comparables. La prochaine figure montre la répartition par discipline de ces publications par rapport à l’impact moyen relevé dans six autres pays.

Impact par institution

Il est aussi possible de montrer la répartition de l’impact des publications par institution canadienne. La prochaine figure montre le FWCI moyen des publications découlant des ressources de CC par rapport à la moyenne générale de l’institution. Le chiffre dans les barres indique le nombre de publications utilisées pour établir la moyenne. Dans presque tous les cas, le FWCI moyen pour les publications résultant de l’utilisation des ressources de CC dépasse la moyenne pour l’institution.

Conclusion

Depuis 2010, c’est plus de 33 000 publications qui ont été réalisées suite à des travaux de recherche soutenus par CC. Une analyse bibliométrique d’environ la moitié de ces publications montre que la recherche soutenue par CC surpasse les moyennes canadienne et internationale dans toutes les disciplines où un minimum de 100 publications sont considérées. Les écarts en impact les plus marqués se trouvent dans des disciplines de recherche qui ont adopté le calcul informatique de pointe relativement récemment, et en particulier en sciences sociales et en sciences humaines.

Top