Research PortalFAQ — demandes de ressources

Anglais

Le nombre de participants aux concours pour l’obtention de ressources de Calcul Canada ne cesse de croître depuis le premier appel de propositions en 2011. Deux ans plus tard, on créait le cheminement rapide pour simplifier le processus de demande au Concours d’allocation des ressources (CAR) puis, en 2014, un nouveau volet parallèle au CAR, le Concours des plateformes et portails de recherche (CPPR), réservé aux demandes des groupes de chercheurs.

En 2016, Calcul Canada a reçu en tout 324 demandes d’inscription au Concours d’allocation des ressources (209 pour le CAR et 115 pour le Cheminement rapide) de même que 30 demandes pour le CPPR (Concours des plateformes et portails de recherche).

À l’heure où l’on met au point une nouvelle génération d’instruments scientifiques avant-gardistes, où le calcul informatique de pointe (CIP) se révèle utile dans un nombre croissant de domaines et où les chercheurs peaufinent toujours plus les modèles représentant le monde qui nous entoure grâce aux progrès technologiques et à l’innovation marquante en collecte et en exploitation de données, les besoins du milieu canadien de la recherche en calcul informatique de pointe ne cessent d’augmenter. L’infrastructure de Calcul Canada se doit ainsi d’évoluer au même rythme. Par ailleurs, les demandes de ressources se faisant de plus en plus nombreuses au fil des ans, nos systèmes fonctionnent déjà à plein rendement. Cliquez ici pour découvrir notre programme de rajeunissement technique (en anglais seulement).

Pour en savoir plus sur le processus d’allocation de ressources de Calcul Canada, consultez la présente foire aux questions ou envoyez un courriel à rac@computecanada.ca.

Concours d’allocation des ressources (CAR)

Contexte

[su_accordion]

[su_spoiler title= »1. En quoi consiste le Concours d’allocation des ressources (CAR)? »]

Le Concours d’allocation des ressources (CAR) vise à allouer du temps de calcul et de l’espace de stockage dans nos systèmes aux chercheurs canadiens. Il s’adresse aux chercheurs dont les besoins dépassent le niveau de l’allocation par défaut des systèmes de Calcul Canada. Le CAR est ouvert aux chercheurs de tous les domaines de recherche, des sciences humaines à la physique subatomique. Les ressources sont allouées selon le mérite scientifique du projet et la qualité de l’équipe de recherche, au terme d’un examen par les pairs.
[/su_spoiler]
[su_spoiler title= »2. Le Concours d’allocation des ressources de Calcul Canada comporte-t-il un volet de financement? »]

Non. Calcul Canada n’est pas un organisme de financement. Nous offrons uniquement du temps de calcul et de l’espace de stockage dans nos systèmes.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »3. En quoi consiste la demande d’allocation de ressources en cheminement rapide? »]

Il arrive que des chercheurs et de petits groupes de recherche désirent conserver une allocation de ressources de calcul ou de stockage identique à celle qui leur a été accordée l’année précédente sans modifier leur approche scientifique ou en modifiant légèrement la quantité de ressources nécessaires. Pour éviter la réévaluation de ces demandes, Calcul Canada a créé le processus de demande en cheminement rapide.

Ce processus s’adresse aux utilisateurs existants qui ont reçu une invitation et qui :

  • bénéficient d’allocations modestes;
  • demandent une allocation de ressources égale ou inférieure à la précédente (aucune demande d’allocation de ressources supérieure ne sera prise en considération);
  • ont obtenu un résultat supérieur à la moyenne dans l’évaluation scientifique du CAR;
  • ont utilisé leur allocation de façon constante au cours de l’année précédente;
  • n’ont jamais soumis une demande en cheminement rapide ou ont bénéficié d’une allocation de ressources en cheminement rapide pendant un an seulement.

Les participants qui ont bénéficié d’allocations de ressources en cheminement rapide pendant deux années consécutives DOIVENT remplir une nouvelle demande pour le CAR ou le CPPR.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »4. À quels types de systèmes de calcul et de stockage les chercheurs ont-ils accès grâce au CAR? »]

Calcul Canada offre aux chercheurs une vaste gamme de services de calcul informatique de pointe, incluant le soutien technique, la formation et les applications. Dans le cadre de l’appel de propositions, vous pouvez demander les ressources suivantes :

  • Grappe parallèle
  • Grappe série
  • Grands systèmes à mémoire partagée
  • Calcul général sur unités de traitement graphique (GPGPU)
  • Stockage local et externe

Pour parcourir les listes des ressources disponibles, consultez la page des Serveurs de calcul et celle des Ressources de stockage.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »5. Quel type de soutien technique accompagne les allocations? »]
L’équipe d’experts de Calcul Canada aide les chercheurs à tirer pleinement parti des ressources qui leur sont allouées. Les services de soutien comprennent l’installation et la configuration des logiciels, l’optimisation des codes et des conseils éclairés pour la résolution de problèmes techniques. Il peut arriver que l’équipe de Calcul Canada se charge de l’écriture du code pour un groupe, mais une allocation ne donne pas droit à des services complets de programmation. En règle générale, nos experts ne consacrent pas plus de quelques jours à la résolution d’un problème.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »6. Pourquoi la taille des demandes annuelles dans le cadre du CAR a-t-elle augmenté en 2016? »]

L’augmentation du nombre de demandes d’inscription au CAR reflète la tendance mondiale à la hausse de la quantité de recherche utilisant un grand volume de données. Au Canada, de plus en plus de chercheurs recourent aux outils et services informatiques pour dégager des tendances, modéliser des phénomènes, réaliser des simulations ou recueillir et distribuer de grands volumes de données.

[/su_spoiler]
[su_spoiler title= »7. Quel est le rôle des comités d’examen d’experts? »]

Les comités d’examen d’experts, qui sont recréés chaque année, sont chargées d’évaluer les demandes au CAR. En 2015, on en comptait sept :

  • Astronomie et physique subatomique;
  • Bioinformatique, neuroscience et imagerie médicale;
  • Chimie, biochimie et biophysique;
  • Sciences de la Terre et environnement;
  • Ingénierie, mathématiques et informatique;
  • Sciences humaines et sociales;
  • Nanotechnologie, matériaux et matière condensée;

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »8. Quel rôle joue le comité d’administration du CAR? »]

Sous la présidence du directeur scientifique de Calcul Canada, le comité d’administration du CAR établit les politiques du concours, en supervise le déroulement et offre du soutien technique et administratif aux comités d’examen d’experts. Bien qu’il incombe à ces derniers de déterminer le mérite de chaque proposition et d’allouer les ressources appropriées, le comité d’administration du CAR veille à répartir ces allocations en fonction des ressources disponibles à Calcul Canada. Ainsi, il est parfois nécessaire de réduire l’échelle de l’ensemble des allocations, non pas selon une évaluation du comité d’administration, mais en fonction de la note attribuée par le comité d’experts pour le mérite scientifique de chaque projet. Le comité d’administration se compose de dirigeants techniques et administratifs représentant chaque région (WestGrid, Compute Ontario, Calcul Québec et ACENET), qui ont une connaissance approfondie des ressources et du processus du CAR.

[/su_spoiler]

Critères d’amissibilité

[su_spoiler title= »9. Qui peut utiliser les ressources de Calcul Canada? »]

Toute personne admissible au soutien des organismes subventionnaires nationaux peut demander des ressources. Cela revient à dire que les professeurs sont admissibles, au contraire des boursiers postdoctoraux et des étudiants des cycles supérieurs. Tout auxiliaire peut demander une allocation si le projet concerné est admissible au soutien de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) ou des organismes subventionnaires. Un chercheur principal ne peut présenter plus d’une demande individuelle, mais il peut faire partie d’un groupe lié à une autre demande, c’est-à-dire bénéficier à la fois d’une allocation individuelle résultant du CAR et d’une autre, versée à la suite du CPPR.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »10. À qui s’adresse le Concours d’allocation des ressources (CAR)? »]

Toute personne désireuse d’utiliser les ressources de Calcul Canada et de participer à ses concours connexes doit être un utilisateur inscrit à la base de données de Calcul Canada (CCDB), doté d’un rôle valide et actualisé dans le système. Remarque : c’est par l’intermédiaire de la CCDB que les utilisateurs inscrits accèdent aux allocations par défaut des systèmes de Calcul Canada sans l’intermédiaire du CAR ni du CPPR. Vous pouvez participer à un concours d’allocation de ressources à condition d’être inscrit à la CCDB, d’avoir commencé à utiliser des ressources et de vous trouver dans l’une des situations suivantes :

  • vous n’obtenez pas les ressources de calcul ou de stockage suffisantes pour vos besoins actuels;
  • vous prévoyez une hausse considérable de vos besoins pour la prochaine année, que les ressources de calcul ou de stockage dont vous disposez actuellement ne suffiront pas à satisfaire;
  • vous êtes constamment ralenti dans vos travaux en raison du temps d’attente anormalement long;
  • votre groupe de recherche a besoin de plus du double des allocations par défaut de l’un ou l’autre des systèmes de Calcul Canada.

S’il s’agit de votre première participation à un volet du CAR, nous vous recommandons fortement de vérifier auprès d’un membre de notre équipe technique que votre demande de ressources respecte les critères. Nous pouvons traiter certaines demandes sans l’intermédiaire du concours officiel, notamment si vos besoins ne dépassent que de peu l’allocation par défaut ou s’il est possible de fractionner l’utilisation sur plusieurs systèmes.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »11. Ma petite équipe de recherche a peu de moyens financiers. Suis-je tout de même admissible au CAR? »]

Oui. Toute personne admissible au soutien des organismes subventionnaires nationaux peut demander des ressources, quels que soient la taille de l’équipe de recherche et le montant du financement reçu.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »12. Un chercheur peut-il s’inscrire à la fois au CAR et au CPPR? »]

Oui. Il est possible de présenter une proposition en son nom propre ou en collaboration à chaque concours, mais nous vous déconseillons la présentation du même projet dans les deux cas. Chaque concours répond à des critères d’admissibilité distincts, qui figurent dans le guide propre à chacun. Avant de présenter une proposition à un concours, vérifiez que votre projet répond à ses critères. Pour toute question ou préoccupation subsistant après consultation des guides, communiquez avec nous à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »13. Un chercheur peut-il présenter plus d’une demande en vue du CAR? »]

Non. Nous n’acceptons qu’une seule demande par chercheur principal, mais chacun peut s’associer à d’autres cochercheurs et présenter plusieurs projets.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »14. Les chercheurs pouvant se contenter de l’allocation par défaut doivent-ils s’inscrire au CAR? »]

Non. Si l’allocation par défaut d’un système vous suffit, inutile de vous inscrire au CAR puisque celle-ci est accordée à tous les utilisateurs de Calcul Canada. Consultez la liste des systèmes et leur allocation par défaut ici.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »15. Dois-je soumettre une nouvelle demande si j’ai obtenu une allocation l’an dernier dans le cadre du CAR? »]

Oui. Puisque le CAR se tient une fois l’an, les participants doivent se réinscrire chaque fois.

[/su_spoiler]

Inscription au concours

[su_spoiler title= »16. Doit-on soumettre une lettre d’intention pour s’inscrire au CAR? »]

Non. Contrairement au CPPR qui l’exige (voir le Guide du CPPR), il n’est pas nécessaire de présenter une lettre d’intention (LI) lors de l’inscription au CAR. Il suffit de remplir le formulaire de demande dans la base de données de Calcul Canada.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »17. Comment soumettre une demande dans le cadre d’un concours? »]

Les chercheurs qui souhaitent participer au CPPR ou au CAR ou soumettre une demande en cheminement rapide doivent être inscrits à la base de données de Calcul Canada (CCDB). Ils doivent ouvrir une session dans la CCDB ou créer un compte s’ils n’y sont pas encore inscrits afin de soumettre leur demande en ligne. Les directives relatives à l’inscription à la CCDB se trouvent sur le site Web de Calcul Canada.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »18. Faut-il soumettre un CV commun canadien (CVC) pour demander des ressources à Calcul Canada? »]

Le CVC est un modèle normalisé qui facilite le téléchargement du CV dans la CCDB de Calcul Canada. Il simplifie la tâche des comités d’examen d’experts chargés d’évaluer la qualité des équipes de recherche. Pour le CAR et le CPPR 2016, seuls les chercheurs principaux (CP) sont tenus de soumettre un CVC avec leur demande de ressources (soit un CVC par candidature au CAR); il est facultatif pour les cochercheurs principaux et ceux qui soumettent une demande en cheminement rapide. Nous encourageons cependant tous les utilisateurs à créer dès maintenant leur CVC, qui sera obligatoire pour le renouvellement de leur compte dans la CCDB et les prochains concours.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »19. Je ne comprends pas la signification de certains termes ou sigles employés dans le formulaire de demande dans la CCDB. Y a-t-il un lexique? »]

Oui. Pour vous aider à préparer votre demande, nous avons mis à votre disposition la liste des termes et des sigles employés dans les processus d’inscription aux concours sur le site Web de Calcul Canada. N’hésitez pas à la consulter.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »20. Dois-je consulter Calcul Canada avant de présenter ma demande au CAR? »]

Oui. Calcul Canada recommande vivement à tous les participants de consulter le personnel technique chargé des systèmes convoités pour vérifier que les aspects techniques de la demande correspondent bien aux systèmes, au profit du chercheur principal. Il est OBLIGATOIRE pour tout chercheur principal n’ayant jamais utilisé les systèmes de Calcul Canada de consulter le personnel technique concerné avant de présenter sa demande. La consultation du personnel de Calcul Canada doit se faire avant l’envoi de la demande pour laisser suffisamment de temps aux éventuels échanges et révisions.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »21. La date limite de soumission des demandes sera-t-elle reportée? »]

Non. La date limite indiquée pour la soumission des candidatures au CAR et au CPPR est définitive. Nous refuserons les demandes en retard. Pour plus de précisions concernant cette politique, adressez-vous à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

Évaluation des demandes

[su_spoiler title= »22. Puis-je choisir le comité d’examen d’experts qui évaluera ma demande? »]

Oui. Les participants peuvent désigner le comité d’examen d’experts de leur choix pour l’évaluation de leur demande. Calcul Canada se réserve toutefois le droit de soumettre celle-ci à un autre comité au besoin.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »23. Acceptez-vous toutes les demandes au CAR? »]

Non. L’écart entre la demande et les ressources informatiques en place renforce l’aspect compétitif du CAR. Le tableau 2 chiffre d’ailleurs la différence entre les ressources demandées et allouées.

Tableau 2 : Demandes d’inscription au CAR, ressources demandées et allouées

[su_table]

CAR 2016 Nombre de demandes Ressources allouées
Calcul 331 288
Stockage 275 255
GPU 28 18

[/su_table] [/su_spoiler]

[su_spoiler title= »24. En moyenne, combien de ressources faisaient l’objet d’une demande, et combien en avez vous accordé? »]

En 2016, les participants au CAR ont reçu en moyenne 57 % des ressources de calcul demandées et 60 % de la capacité de stockage demandée.

Unités centrales demandées et attribuées : de 2011 à 2016
Space de storage demandé et attribué : de 2011 à 2016

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »25. Comment déterminez-vous l’importance des ressources allouées? »]

L’évaluation des demandes présentées au CAR et au CPPR se fonde sur la faisabilité technique et l’excellence scientifique. Calcul Canada effectue ensuite un examen administratif ou technique selon les ressources demandées. Un comité d’experts du domaine évalue le mérite de la demande en fonction de critères comme la qualité de la démarche scientifique, de l’équipe et de la formation du personnel hautement qualifié. Une évaluation individuelle puis comparative des critères relativement aux autres demandes sert à déterminer l’importance de l’allocation finale.

À la toute fin du processus d’examen, le comité d’administration du CAR et les présidents des comités d’examens d’experts se rencontrent en personne pour discuter des demandes et des fonctions de mise à l’échelle qui seront utilisées pour déterminer les allocations finales.

Vu l’importante croissance du nombre des demandes, toutes les allocations de 2016 qui dépassaient le niveau des allocations de base ont été ramenées selon le mérite scientifique de la demande. Ainsi, personne n’a reçu les montants demandés.

En 2016, malgré les 237 800 années-cœur demandées en puissance de calcul et les 28,5 pétaoctets demandés en stockage, Calcul Canada n’a pu allouer que 127 000 années-cœur et 15,5 pétaoctets de stockage.

Pour le concours de l’année 2016, les fonctions de mise à l’échelle utilisées par Calcul Canada pour établir les allocations en ressources de calcul sont explicitées au tableau 4 ci-dessous. Notez que cette fonction de mise à l’échelle n’est utilisée que pour les ressources en calcul. Les allocations de stockage ne sont pas mises à l’échelle.

Tableau 3 : Demandes d’inscription au CAR, ressources demandées et allouées

RAC-FAQ-ScalingFunction

Les projets dont le mérite scientifique se chiffrait à moins de 2,4 ont reçu une fonction de zéro. Les demandeurs ayant obtenu le pointage le plus élevé (5) ont reçu 90 % de leur demande en ressources de calcul.

Au cours des deux prochaines années, certains systèmes existants à l’intérieur de la plateforme nationale seront démantelés dans le cadre d’une mise à jour technologique. En attendant l’arrivée en ligne des nouveaux systèmes (prévue pour 2016), les ressources limitées de Calcul Canada fonctionneront à capacité maximale.

[/su_spoiler]

Résultats des concours

[su_spoiler title= »26. Quels sont les critères d’évaluation des demandes présentées au CAR? »]

Toutes les propositions sont jugées selon leur mérite scientifique et technique. Lors de l’examen scientifique, les deux grands critères sont le mérite scientifique (60 %) et la qualité de l’équipe (40 %)

Mérite scientifique

Pour déterminer le mérite scientifique, les experts évaluent la qualité de la proposition prenant en considération des facteurs tels l’originalité et l’innovation, l’importance et la contribution escomptées à l’avancement de la recherche, la clarté et la portée des objectifs, la clarté et la pertinence de la méthodologie, la faisabilité et l’examen des questions pertinentes. La grille d’évaluation suivante est utilisée :

Exceptionnel (5 points) – Le programme de recherche proposé est ambitieux et réalisable, clairement présenté, extrêmement original et novateur, et devrait se traduire par des percées importantes dans le domaine ou mener à une technologie ou une politique concernant des besoins socioéconomiques ou environnementaux. La vision à long terme, les objectifs à court terme, les échéanciers et les impacts attendus sont clairement décrits et justifiés. La méthodologie est innovante, clairement décrite et appropriée.

Remarquable (4 points) – Le programme de recherche proposé est très original et novateur, et devrait avoir un impact en contribuant à des percées importantes dans le domaine ou mener à une technologie ou une politique concernant des besoins socioéconomiques ou environnementaux. La vision à long terme, les objectifs à court terme, les échéanciers et les impacts attendus sont bien décrits et justifiés. La méthodologie est bien définie et appropriée.

Très bon (3 points) – Le programme de recherche proposé est original et novateur, et devrait avoir un impact menant à une percée dans le domaine ou concernant des besoins socioéconomiques ou environnementaux. La vision à long terme est définie, les objectifs à court terme sont planifiés et les échéanciers de même que les impacts attendus sont bien définis. La méthodologie est clairement décrite et appropriée.

Bon (2 points) – Le programme de recherche proposé est bien présenté, original et novateur et devrait avoir un impact ou concerner des besoins socioéconomiques ou environnementaux. La vision à long terme et les objectifs à court terme sont définis. La méthodologie est décrite et appropriée.

Moyen (1 point) – Le programme de recherche proposé est bien présenté, contient des aspects originaux et novateurs et pourrait avoir un impact ou concerner des besoins socioéconomiques ou environnementaux. Les objectifs à court et à long terme sont décrits. La méthodologie est partiellement décrite ou appropriée.

Insuffisant (0 point) – Le programme de recherche proposé, tel qu’il est présenté, manqué de clarté, fait preuve de peu d’originalité et d’innovation ou ne concerne pas clairement un défi socioéconomique ou environnemental. Les objectifs ne sont pas décrits adéquatement ou seront probablement inatteignables. La méthodologie n’est pas clairement définie ou n’est pas appropriée.

Qualité de l’équipe

Pour déterminer la qualité de l’équipe, les experts évalueront l’excellence des chercheurs principaux, prenant en considération des facteurs tels leurs connaissances, leur expertise et leur expérience, la qualité de leurs contributions et l’impact sur les secteurs de recherche et d’autres secteurs, de même que l’importance des contributions. La grille d’évaluation suivante est utilisée : 

Exceptionnelle (5 points) – Reconnu comme chef de file ayant, dans les derniers six ans, contribué des réalisations marquantes, d’une qualité, d’une importance ou d’un impact supérieurs pour une vaste collectivité.

Remarquable (4 points) – Les réalisations présentées dans la demande ont été jugées comme étant de qualité très supérieure en termes de qualité, d’impact ou d’importance pour une vaste collectivité.

Très bonne (3 points) – Les réalisations présentées dans la demande ont été jugées comme représentant une qualité, une importance ou un impact supérieurs.

Bonne (2 points) – Les réalisations présentées dans la demande ont été jugées comme solides en matière de qualité, d’impact ou d’importance.

Moyenne (1 point) – Les réalisations présentées dans la demande ont été jugées comme ayant une qualité, une importance ou un impact raisonnables.

Insuffisante (0 points) – Les réalisations présentées dans la demande ont été jugées comme étant en deçà du niveau acceptable en matière de qualité, d’importance ou d’impact.

Formation du PHQ

Le mérite scientifique reflète aussi l’inclusion, dans les demandes, d’une formation et du soutien du personnel hautement qualifié (PHQ). Ceci comprend des facteurs comme l’impact de la participation sur le PHQ, le nombre de membres du PHQ directement impliqués dans le projet à tous les niveaux universitaires (premier cycle et cycles supérieurs), les occasions exceptionnelles de formation pour le PHQ et les possibles échanges réciproques entre les diverses disciplines que représente le PHQ

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »27. Quand saurai-je si ma demande est acceptée? »]

Les résultats du concours seront annoncés aux participants en décembre. Vous recevrez un courriel indiquant tous les renseignements nécessaires et les étapes à suivre pour obtenir vos ressources. Une fois tous les participants personnellement informés, Calcul Canada publiera sur son site Web la liste des candidats retenus, la quantité de ressources allouées à chaque projet et la valeur des allocations.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »28. Comment Calcul Canada détermine-t-il la valeur des allocations? »]

Il est possible de calculer la valeur de chaque allocation. Celle-ci aide les chercheurs à déterminer la valeur en nature de la contribution de Calcul Canada à leur programme de recherche (remarque : ils ne peuvent utiliser la valeur en nature pour obtenir une subvention équivalente de la FCI). Cette valeur représente une moyenne de toutes les installations de Calcul Canada et englobe les coûts d’immobilisations et d’exploitation assumés par Calcul Canada pour offrir les ressources et les services connexes. Elle n’a aucune existence commerciale.

Le calcul de la valeur des ressources allouées en 2016 s’est fait selon les paramètres suivants :

  • 275 $ par année-cœur
  • 173 $ par To
  • 1 100 $ par UTG

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »29. Quand pourrai-je utiliser les ressources qui me sont allouées? »]

Les ressources allouées seront accessibles dès janvier, pour un an. La date exacte figurera dans l’avis que vous recevrez par courriel.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »30. J’ai obtenu des ressources de calcul en années-cœurs. Qu’est-ce que cela signifie? »]

Cela signifie que vous avec un accès prioritaire à un système partagé de Calcul Canada. Si vous en faites usage en soumettant un flux continu de tâches de calcul tout au long de l’année, vous atteindrez au moins le nombre d’années-cœurs qui vous a été alloué. C’est ce qu’on appelle un système de « répartition équitable », par opposition à un système à usage spécial. Si vous n’avez pas une charge de travail continue, mais des périodes de forte activité durant l’année, veuillez l’indiquer dans votre demande afin que nous trouvions la solution adaptée à vos besoins.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »31. Si j’ai reçu l’allocation par défaut l’année dernière, est-ce que ma nouvelle allocation s’ajoutera à celle-ci? »]

Si vous avez déjà obtenu un accès par défaut à un certain système, et qu’on vous accorde la même ressource à la suite du Concours d’allocation des ressources, celle-ci remplacera celui-là. En revanche, vous conservez l’accès par défaut aux autres systèmes. Pour toute question sur l’allocation de ressources par défaut, écrivez à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »32. Puisque j’ai bien expliqué les répercussions d’une allocation des ressources inférieure à ma demande, pourquoi ne m’alloue-t-on pas la quantité demandée? »]

Chaque année, les inscriptions dépassent largement les capacités de notre infrastructure. Le degré de compétitivité du CAR a beaucoup augmenté en 2016 en raison du nombre croissant de demandes de qualité partout au pays. Pour contribuer au plus grand nombre de projets intéressants, l’allocation finale s’est établie selon le calibre de la démarche scientifique, les compétences de l’équipe et les effets d’une allocation inférieure de 25 à 50 % à la demande. De nombreux participants se sont ainsi vu accorder moins de ressources qu’ils n’en espéraient.

[/su_spoiler]

Allocation de ressources hors concours 

[su_spoiler title= »33. Que puis-je faire si j’ai besoin de ressources allouées dans le cadre du CAR, mais que la date limite est passée? »]

En septembre de chaque année, Calcul Canada lance l’appel de propositions du CAR, qui prend fin en octobre. L’examen d’une demande reçue hors de cette période ne se fait qu’en circonstances exceptionnelles, par exemple, la chance inopinée d’une importante percée ou le déménagement d’un professeur étranger au Canada. Un chercheur qui se trouve dans une telle situation peut présenter une demande « hors concours » au CAR en tout temps. Si, après l’examen des exigences du projet, le personnel de Calcul Canada le retient, le chercheur recevra par l’intermédiaire de la base de données de Calcul Canada (CCDB) un lien pour remplir le formulaire hors concours. Comme c’est le cas de toutes les demandes d’inscription au CAR, sauf celles en cheminement rapide, l’évaluation des demandes hors concours porte sur la qualité de la démarche scientifique, les compétences des chercheurs principaux et la justification technique à l’égard des ressources demandées. Une fois la demande reçue, on examine l’importance des besoins de la ressource et les justifications, puis on informe le participant des étapes suivantes. Pour de plus amples renseignements, ou pour demander un formulaire hors concours, écrivez à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

Futurs concours : Perspectives

[su_spoiler title= »34. Si j’ai épuisé les ressources allouées et qu’elles n’ont pas suffi, puis-je en obtenir encore? »]

En général, Calcul Canada alloue les priorités d’accès au traitement par lots selon un algorithme de répartition équitable (fair-share algorithm). Chaque utilisateur se voit attribuer sa part des ressources du système, qui lui garantit un accès prioritaire. Si vous avez récemment utilisé une grande partie des ressources, c’est-à-dire plus que votre juste part, vous reculez dans l’échelle prioritaire. Cependant, le système d’ordonnancement calcule la priorité selon une fenêtre temporelle limitée. Au bout d’un certain temps d’utilisation réduite (généralement deux semaines), il « oublie » graduellement votre surutilisation des ressources. Ce procédé garantit la pleine utilisation du système sans pénaliser les utilisateurs qui tirent profit des ressources de calcul inexploitées. Votre allocation totale n’est donc pas parfaitement définie et n’impose pas de limite à votre consommation de ressources de calcul. Elle représente plutôt la quantité de ressources que vous pourrez utiliser en une année si vous soumettez une charge de travail constante au système, qui est pleinement exploité. Autrement dit, une fois votre « allocation totale » épuisée, continuez de travailler.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »35. Selon vos prévisions, mon allocation résultant du prochain concours sera-t-elle inférieure, égale ou supérieure à celle de cette année? »]

Le CAR est de plus en plus compétitif d’une année à l’autre puisque nos ressources n’augmentent pas. N’oubliez pas cependant que le CAR ne cesse de croître en compétitivité en raison de nos ressources limitées. Selon nos prévisions, la situation restera la même en 2016, mais nous espérons voir des améliorations dès 2017. L’éventuelle infrastructure renouvelée ne sera ni en ligne ni accessible avant le CAR 2017, lancé à l’automne 2016. En attendant, Calcul Canada continuera d’allouer ce qu’il peut à l’intérieur de sa base fixe de ressources.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »36. Que fait Calcul Canada pour répondre à la demande croissante de ressources en calcul de pointe? »]

Souhaitant remplacer son infrastructure vieillissante par quatre systèmes de capacité équivalente et de fiabilité supérieure, Calcul Canada a demandé des fonds supplémentaires à la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) en 2015, par l’intermédiaire de l’Initiative sur la cyberinfrastructure. Les systèmes seraient répartis ainsi :

  • système massivement parallèle (SMP) à l’Université de Toronto;
  • système universel (SU1) à l’Université de Victoria;
  • système universel (SU2) à l’Université Simon Fraser;
  • système universel (SU3) à l’Université de Waterloo.

Les nouveaux systèmes seront mis en ligne en 2016 et 2017.

Sous réserve de l’approbation de la FCI, les nouveaux systèmes fonctionneront pleinement en 2016 ou 2017.

Afin d’optimiser les fonds accordés, Calcul Canada investira dans des systèmes plus puissants, mais moins nombreux, qui dispenseront des services dans tout le pays. Le nombre de centres de données devrait ainsi passer de 27 à aussi peu que 5 à 10 d’ici 2018. Ces investissements ciblés auront d’importantes retombées, notamment des gains d’efficacité et des économies d’échelle résultant de la réduction du nombre de systèmes et, par conséquent, de contrats de soutien. Emboîtant le pas à d’autres consortiums nationaux et internationaux de CIP, Calcul Canada se dirige vers un modèle d’exploitation plus durable dans lequel les ressources matérielles se concentrent aux endroits où les conditions d’exploitation sont les meilleures. Pour de plus amples renseignements sur ces mesures, consultez le condensé Ce que vous devez savoir à propos du plan de consolidation et de renouvellement de Calcul Canada.

Calcul Canada a aussi abondamment consulté les intervenants afin d’étayer sa candidature à l’Initiative sur la cyberinfrastructure de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Les résultats de ces consultations se trouvent dans le document Second défi de la cyberinfrastructure et de la proposition de développement durable aux fins d’ISM que nous avons envoyé à la FCI en avril 2015.

Parallèlement au plan de consolidation, Calcul Canada poursuit les consultations s’inscrivant dans le Plan durable pour l’informatique de pointe en recherche (PDIPR) afin de renforcer ses propositions à la FCI, mettre en place un espace collaboratif à l’intention des groupes de recherche privilégiant les demandes dans des domaines précis et favoriser les échanges avec les principaux intervenants ainsi que leur mobilisation. Grâce au PDIPR, Calcul Canada établit un plan canadien de CIP axé sur la durabilité d’ici 2022. Souhaitant mettre au point des services répondant aux besoins changeants de ses utilisateurs, Calcul Canada s’appuie à la fois sur le PDIPR et sur les recommandations que le Conseil consultatif de la recherche et le Comité consultatif international adressent à son conseil d’administration.

Nous avons espoir que le budget fédéral 2015 comblera tous les besoins pressants en stockage et en capacité informatique au Canada et annoncera des investissements en capital prévisibles dans les ressources de CIP du pays. Pour en savoir plus sur le rapport entre les ressources et les besoins actuels de Calcul Canada, consultez la section « Publications » de notre nouveau site Web.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »36. Comment puis-je aider Calcul Canada à obtenir des ressources supplémentaires? »]

Nous avons tous un rôle à jouer pour que les ressources de calcul informatique de pointe restent en phase avec les besoins des chercheurs canadiens et de leurs partenaires étrangers et industriels. Voici le vôtre :

  • Informez les décideurs de votre établissement de l’importance critique du calcul informatique de pointe pour vos recherches.
  • Assurez-vous que le recteur et le vice-recteur savent à quel point la recherche numériquement intensive se transforme et que cela exige des modèles de financement prévisible durables.
  • Faites valoir les ressources que vous utilisez dans vos publications et vos présentations.
  • Écrivez à votre député fédéral pour l’informer de vos recherches et de votre recours au calcul informatique de pointe.
  • À l’aide de votre service, diffusez tout projet particulièrement fructueux illustrant les progrès de la recherche numériquement intensive.
  • Contribuez au Plan durable pour l’informatique de pointe en recherche de Calcul Canada.

[/su_spoiler]

[/su_accordion]


Concours des plateformes et portails de recherche (CPPR)

Foire aux questions

[su_accordion]

[su_spoiler title= »1. Qu’est-ce que le Concours des plateformes et portails de recherche (CPPR) et en quoi diffère-t-il du CAR? »]

Créé en 2014, le Concours des plateformes et portails de recherche (CPPR) a pour objectif d’encourager les groupes de chercheurs à élaborer et à exploiter des projets qui améliorent à la fois l’accès à des ensembles de données partagées et la qualité des outils et des installations de recherche en ligne existants, et qui font progresser les collaborations avec des chercheurs canadiens et étrangers. Le CPPR cible exclusivement les projets de création ou d’amélioration de plateformes ou de portails de recherche. Les allocations liées à ce concours pourront s’échelonner sur un maximum de trois ans. Après chaque année, on examinera les allocations pluriannuelles en fonction des ressources disponibles. Le Concours d’allocation des ressources (CAR), quant à lui, s’adresse aux chercheurs indépendants ou aux petites équipes de chercheurs qui ont besoin de ressources de Calcul Canada, lesquelles leur sont allouées sur une base annuelle.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »2. Le CPPR de Calcul Canada comporte-t-il un volet de financement? »]

Non. Calcul Canada n’est pas un organisme de financement. Nous offrons uniquement du temps de calcul et de l’espace de stockage dans nos systèmes.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »3. À qui le concours s’adresse-t-il? »]

Nous encourageons les groupes à soumettre leur candidature si leur demande entre dans l’une des catégories suivantes :

  • Ressources demandées par un grand groupe d’utilisateurs, qui les redistribuera ensuite à des personnes ou à de petits groupes.
  • Mise en place d’une plateforme publique utilisant les services informatiques ou de stockage de Calcul Canada.
  • Groupes participant à des ententes internationales pour la fourniture pluriannuelle de solutions informatiques ou de stockage à partir du Canada.
  • Bénéficiaires du Fonds des initiatives scientifiques majeures de la Fondation canadienne pour l’innovation.
  • Groupes offrant la consultation de données partagées au moyen de l’interface d’un tiers (et non celle de Calcul Canada).

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »4. Ma petite équipe de recherche a peu de moyens financiers. Suis-je tout de même admissible au CPPR? »]

Oui. Toute personne admissible au soutien des organismes subventionnaires nationaux peut demander des ressources, quels que soient la taille de l’équipe de recherche et le montant du financement reçu.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »5. Un chercheur peut-il s’inscrire à la fois au CAR et au CPPR? »]

Oui. Il est possible de présenter une proposition en son nom propre ou en collaboration à chaque concours, mais nous vous déconseillons la présentation du même projet dans les deux cas. Chaque concours répond à des critères d’admissibilité distincts, qui figurent dans le guide propre à chacun. Avant de présenter une proposition à un concours, vérifiez que votre projet répond à ses critères. Pour toute question ou préoccupation subsistant après consultation des guides, communiquez avec nous à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »6. Un chercheur peut-il soumettre plus d’une demande dans le cadre du CPPR? »]

Oui. Chaque demande concerne une seule plateforme ou un seul portail. Libre à vous de proposer plus d’un projet. Si les plateformes ou les portails que vous proposez sont liés, vous pouvez les regrouper en une seule demande.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »7. La lettre d’intention (LI) est-elle obligatoire pour s’inscrire au CPPR? »]

Oui. Il s’agit d’une étape non compétitive du CPPR, mais nécessaire pour s’assurer que votre proposition respecte les critères d’admissibilité au concours. En outre, Calcul Canada s’appuie sur ces documents pour planifier le traitement des demandes. La lettre d’intention présente brièvement la plateforme ou le portail qui fait l’objet de la demande, la portée et l’échelle du projet et les fondements de la candidature au concours. Le Guide du CPPR indique plus en détail les renseignements à inclure dans la lettre d’intention et les directives de présentation.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »8. Si j’obtiens une allocation pluriannuelle, dois-je soumettre une nouvelle demande chaque année pour la renouveler? »]

Non. Les chercheurs qui ont obtenu une allocation pluriannuelle pour leur projet doivent simplement soumettre un rapport d’étape annuel, généralement en septembre, pour la renouveler. Ils versent directement leur rapport dans la CCDB.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »9. À quels types de systèmes de calcul et de stockage les chercheurs ont-ils accès grâce aux concours d’allocation des ressources? »]

Calcul Canada offre aux chercheurs une vaste gamme de services de calcul de pointe concernant notamment le soutien technique, la formation et les applications. Dans le cadre de l’appel de propositions, vous pouvez demander les ressources suivantes :

  • Grappe parallèle
  • Grappe série
  • Grands systèmes à mémoire partagée
  • Calcul général sur unités de traitement graphique (UTG)
  • Stockage local et externe

Pour parcourir les listes des instruments, consultez la page des Serveurs de calcul et celle des Ressources de stockage.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »10. Quel type de soutien technique accompagne une allocation? »]

L’équipe d’experts de Calcul Canada aide les chercheurs à tirer pleinement parti des ressources qui leur sont allouées. Les services de soutien comprennent l’installation et la configuration des logiciels, l’optimisation des codes et des conseils éclairés pour la résolution de problèmes techniques. Il peut arriver que l’équipe de Calcul Canada se charge de l’écriture du code pour un groupe, mais une allocation ne donne pas droit à des services complets de programmation. En règle générale, nos experts ne consacrent pas plus de quelques jours à la résolution d’un problème.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »11) Dois-je consulter Calcul Canada avant de présenter ma demande au CPPR? »]

Oui. Calcul Canada recommande vivement à tous les participants de consulter le personnel technique chargé des systèmes convoités pour vérifier que les aspects techniques de la demande correspondent bien aux systèmes, au profit du chercheur principal. Il est OBLIGATOIRE pour tout chercheur principal n’ayant jamais utilisé les systèmes de Calcul Canada de consulter le personnel technique concerné avant de présenter sa demande. La consultation du personnel de Calcul Canada doit se faire avant l’envoi de la demande pour laisser suffisamment de temps aux éventuels échanges et révisions.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »12. Faut-il soumettre un CV commun canadien (CVC) avec la demande dans le cadre du CPPR? »]

Le CVC est un modèle normalisé qui facilite le téléchargement du CV dans la CCDB de Calcul Canada. Il simplifie la tâche des comités d’examen d’experts chargés d’évaluer la qualité des équipes de recherche. Pour le CAR et le CPPR 2016, seuls les chercheurs principaux (CP) sont tenus de soumettre un CVC avec leur demande de ressources (soit un CVC par candidature au CAR); il est facultatif pour les cochercheurs principaux et ceux qui soumettent une demande en cheminement rapide. Nous encourageons cependant tous les utilisateurs à créer dès maintenant leur CVC, qui sera obligatoire pour le renouvellement de leur compte dans la CCDB et les prochains concours.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »13. La date limite de soumission des demandes sera-t-elle reportée? »]

Non. La date limite indiquée pour la soumission des candidatures au CAR et au CPPR est définitive. Nous refuserons les demandes en retard. Pour plus de précisions concernant cette politique, adressez-vous à rac@computecanada.ca.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »14. Comment déterminez-vous l’importance des ressources allouées? »]

L’évaluation des demandes présentées au CAR et au CPPR se fonde sur la faisabilité technique et l’excellence scientifique. Calcul Canada effectue ensuite un examen administratif ou technique selon les ressources demandées. Un comité d’experts du domaine évalue le mérite de la demande en fonction de critères comme la qualité de la démarche scientifique, de l’équipe et de la formation du personnel hautement qualifié. Une évaluation individuelle puis comparative des critères relativement aux autres demandes sert à déterminer l’importance de l’allocation finale.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »15. J’ai obtenu des ressources de calcul en années-cœurs. Qu’est-ce que cela signifie? »]

Cela signifie que vous avec un accès prioritaire à un système partagé de Calcul Canada. Si vous en faites usage en soumettant un flux continu de tâches de calcul tout au long de l’année, vous atteindrez au moins le nombre d’années-cœurs qui vous a été alloué. C’est ce qu’on appelle un système de « répartition équitable », par opposition à un système à usage spécial. Si vous n’avez pas une charge de travail continue, mais des périodes de forte activité durant l’année, veuillez l’indiquer dans votre demande afin que nous trouvions la solution adaptée à vos besoins.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »16. Si j’ai épuisé les ressources allouées et qu’elles n’ont pas suffi, puis-je en obtenir encore? »]

En général, Calcul Canada alloue les ressources de traitement par lots selon un algorithme de répartition équitable (fair-share algorithm). Chaque utilisateur se voit attribuer sa part des ressources du système, qui lui garantit un accès prioritaire. Si vous avez récemment utilisé une grande partie des ressources, c’est-à-dire plus que votre juste part, vous reculez dans l’échelle prioritaire. Cependant, le système d’ordonnancement calcule la priorité selon une fenêtre temporelle limitée. Au bout d’un certain temps d’utilisation réduite (généralement deux semaines), il « oublie » graduellement votre surutilisation des ressources. Ce procédé garantit la pleine utilisation du système sans pénaliser les utilisateurs qui tirent profit des ressources de calcul inexploitées. Votre allocation totale n’est donc pas parfaitement définie et n’impose pas de limite à votre consommation de ressources de calcul. Elle représente plutôt la quantité de ressources que vous pourrez utiliser en une année si vous soumettez une charge de travail constante au système, qui est pleinement exploité. Autrement dit, une fois votre « allocation totale » épuisée, continuez de travailler.

[/su_spoiler]

[su_spoiler title= »17. Quand saurai-je si ma demande est acceptée? »]
Les résultats du concours seront annoncés aux participants en décembre. Vous recevrez un courriel indiquant tous les renseignements nécessaires et les étapes à suivre pour obtenir vos ressources. Une fois tous les participants personnellement informés, Calcul Canada publiera sur son site Web la liste des candidats retenus, la quantité de ressources allouées à chaque projet et la valeur des allocations.

[/su_spoiler]

[/su_accordion]

Top