Plan de développement des technologies

Anglais

Le 30 juillet 2015, la FCI a annoncé un investissement de 30 M$ provenant de son Initiative sur la cyberinfrastructure et que Calcul Canada aura charge de gérer.

Calcul Canada est en train de transformer complètement la plateforme de calcul informatique de pointe du Canada en remplaçant de nombreux systèmes de stockage et de calcul désuets par des systèmes mieux conçus pour les besoins de la science d’aujourd’hui. Elle quadruplera ainsi ses capacités de stockage de données, de quelque 15 pétaoctets (Po) aujourd’hui à plus de 60.

Ces investissements comblent des besoins urgents et préparent la mise en place d’une plateforme nationale qui pourra satisfaire encore longtemps aux exigences de la recherche et de l’innovation au pays. Ils se concentreront dans quatre centres de données universitaires, soit l’Université de Waterloo, l’Université de Toronto, l’Université de Victoria et l’Université Simon Fraser.

Les nouveaux systèmes seront plus imposants et plus puissants que la somme des systèmes qu’ils remplacent et entraîneront une économie d’échelle et des coûts d’utilisation moindres.

Le soutien local – dans tous les organismes membres de Calcul Canada – demeurera la marque distinctive du calcul de pointe pour la recherche de Calcul Canada. La consolidation des systèmes augmente leur puissance et leur capacité, et la décentralisation du soutien augmente du coup la capacité des chercheurs à faire leur travail.

Calcul Canada évolue d’un modèle axé sur les poches d’expertise régionale et les équipes locales vers un modèle où les personnes les plus compétentes dans les organismes membres travailleront ensemble au sein d’équipes nationales; le mandat de ces équipes sera plus large et les attentes à l’égard des services, plus élevées. Une telle évolution est donc nécessaire au bon fonctionnement des systèmes consolidés.

Un accès direct aux ressources de données facilitera des flux de travaux plus complexes et plus robustes tout en simplifiant le partage de données sans dédoublement superflu des tâches. La plupart des utilisateurs apprécieront la capacité quasi illimitée de fonctionnalités telles que l’isolement des données pour plusieurs propriétaires de ressources de données, les mécanismes d’accès aux objets numériques stockés, la géoreproduction et la sauvegarde de données, ainsi que la gestion du stockage hiérarchique.

Calcul Canada agrandit son nuage et intègre des services infonuagiques – notamment une capacité de stockage et des flux de travaux – à des grappes plus volumineuses. Ces services infonuagiques accueilleront les machines virtuelles sur mesure requises par certains chercheurs.

Dans l’environnement de calcul informatique de pointe de Calcul Canada, les chercheurs pourront préciser la combinaison de ressources dont ils ont besoin, comme des groupes d’unités de stockage différents et des mécanismes d’accès aux données, des services de bases de données ou Web de longue durée, des capacités de calcul allant d’une simple UC à une grappe entière, des services de visualisation et d’analyse, etc. Les distinctions aujourd’hui importantes, par exemple l’emplacement local ou distant d’un fichier ou les caractéristiques d’un système particulier de calcul de haute performance, ne gêneront plus les efforts des chercheurs pour créer les systèmes dont ils ont besoin.

Leave A Comment

Top