Narval : Un nouveau superordinateur dédié à la recherche scientifique au Québec et au Canada.

photo-of-narval

Anglais

Montréal, 14 décembre 2021 Calcul Québec annonce officiellement que Narval, le plus récent et puissant superordinateur dédié entièrement à la recherche scientifique canadienne, fait son entrée en scène au pays. C’est une nouvelle de taille car Narval est accessible gratuitement à tous les chercheurs et chercheuses universitaires et collégiales du Québec et du Canada.

Avec ses 80 000 cœurs, 422 To de mémoire vive et 25 Po de stockage sur disque, Narval est d’une puissance comparable à 10 000 ordinateurs portables de dernier cri avec 25 000 fois plus de stockage et de mémoire vive. Spécialement conçu pour répondre aux besoins en calcul de la communauté scientifique, il comporte plus de 632 accélérateurs graphiques (GPU) de dernière génération particulièrement bien adaptés aux travaux en intelligence artificielle.

«C’est toujours un moment très excitant pour notre équipe car nous savons que Narval aura un impact direct sur l’écosystème de la recherche au Canada et sur notre société » explique Suzanne Talon, directrice générale de Calcul Québec, en ajoutant que le travail de Calcul Québec ne se limite pas à mettre Narval en production. «La majorité des scientifiques ne sont pas des experts en calcul informatique mais bien des spécialistes dans leur domaine. Dans les coulisses, notre équipe assure les formations et le soutien technique nécessaire à son utilisation. » précise-elle.

« Avec la mise à disposition de Narval, Calcul Québec contribue à faire du Québec un pôle scientifique de premier plan pour la recherche, la formation, le transfert technologique et la création de produits à valeur ajoutée. Ce superordinateur favorisera la réalisation de nouveaux projets de recherche, qui généreront des retombées majeures dans des domaines stratégiques pour l’économie québécoise », souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

Les superordinateurs et la recherche : un enjeu de société

Plus de 18 000 scientifiques au Canada dépendent déjà des infrastructures de Calcul Québec et de la Fédération Calcul Canada pour leurs travaux. Narval permet de continuer à répondre à cette demande grandissante et en pleine évolution. 

« Autrefois réservés aux sciences fondamentales et appliquées, les superordinateurs sont maintenant utilisés dans tous les domaines scientifiques, du génie aux sciences humaines et aux sciences de la vie. » explique Marie-Jean Meurs, directrice scientifique de Calcul Québec, en soulignant que Narval permet aux équipes de recherches de travailler dans des conditions qui garantissent l’indépendance et qui favorisent le partage de résultats. 

Ainsi nommé en référence à un narval observé dans l’estuaire du Saint-Laurent en compagnie d’un groupe de bélugas, Narval est hébergé aux côtés du superordinateur Béluga.

À propos de Narval

La mise en service de Narval est le résultat d’un effort collectif des équipes de CQ au sein de l’Université McGill, de l’Université de Montréal, de l’Université Laval et de l’Université de Sherbrooke. Le projet a reçu le soutien financier de Innovation, Science et Développement économique Canada et du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.  

Narval rejoint Béluga à Calcul Québec, Cedar à la Simon Fraser University, Arbutus à l’University of Victoria, Graham à University of Waterloo, et Niagara à l’University of Toronto sur la liste des infrastructures dédiées à la recherche canadienne. Ensemble, ces systèmes fournissent à la communauté de la recherche canadienne les outils nécessaires pour faire face à la concurrence mondiale en utilisant les données massives et les systèmes de calcul haute performance.

Narval se retrouve 83e au classement Top500 mondial et 21e au classement Green500 de novembre 2021 et et au 43 du IO500.      

Top