Mark Dietrich devient président et chef de direction de Compute Canada Calcul Canada

Compute Canada Calcul Canada (CC) a choisi Mark Dietrich pour assurer la présidence et la direction de l’organisme. Celui-ci entrera en fonction le 1er avril 2014.

Anglais

Mark Dietrich« Monsieur Dietrich ne compte plus les réalisations dans des postes de haute direction et il connaît à merveille les interactions entre les entreprises, les universités et le gouvernement, de même que l’utilité de bâtir de solides relations entre ces secteurs », a déclaré Don Hathaway, président du conseil d’administration de Calcul Canada. « Calcul Canada arrive à un tournant important et les membres de son conseil d’administration sont persuadés que Monsieur Dietrich a l’étoffe nécessaire pour piloter l’organisation à l’aube de ce nouveau chapitre de son histoire. »

Monsieur Dietrich se joint à Calcul Canada à un moment déterminant. En effet, l’organisation a consacré les six derniers mois à élaborer le plan stratégique qui la guidera au cours des cinq prochaines années. Une tournée pancanadienne de consultations en personne et en ligne avec les membres du milieu de la recherche a contribué à étayer le futur plan, au même titre que les efforts déployés par le conseil consultatif de la recherche de Calcul Canada et par Dugan O’Neil, son directeur scientifique. Dès le mois d’avril, monsieur Dietrich continuera ce travail avec les institutions membres de Calcul Canada, les chercheurs dans leur ensemble et divers partenaires et intervenants, cela afin de peaufiner les objectifs du plan stratégique puis d’en amorcer la réalisation. Au nombre des autres priorités figurent la viabilité financière de l’organisme, la défense d’une meilleure stratégie pour l’infrastructure numérique canadienne et une insistance constante sur l’avantage stratégique que le personnel hautement qualifié présente pour la recherche au Canada.

Calcul Canada n’est pas une inconnue pour monsieur Dietrich, car ce dernier est membre du conseil d’administration de l’organisme depuis novembre 2012 et a assumé depuis la présidence de son comité de la vérification et de la divulgation. Durant les 18 derniers mois, il a également participé au développement du budget.

« Au long des années où j’ai travaillé avec le milieu de la recherche, j’en suis venu à très bien saisir l’importance capitale que le calcul de haute performance et, plus généralement, l’infrastructure numérique représentent pour l’excellence en recherche et la capacité d’innover du Canada. La passion qui m’anime quand je pense que ces ressources pourraient faire du Canada un chef de file en recherche est ce qui m’a mené au conseil d’administration de Calcul Canada au départ. J’insufflerai la même passion dans le poste de chef de direction et je suis déterminé à faire de Calcul Canada une réussite — pour les universités, pour les institutions de recherche, pour les différents paliers du gouvernement, pour la population canadienne et, surtout, pour tous les chercheurs d’exception que compte le pays », a affirmé monsieur Dietrich. « J’ai hâte de travailler avec les organisations régionales et locales qui constituent la trame de la grande entreprise qu’est Calcul Canada, avec les experts qui œuvrent pour ces organisations ainsi qu’avec les nombreux partenaires et institutions formant l’écosystème numérique canadien. Nous devons coopérer pour que les chercheurs du pays entier disposent d’une meilleure infrastructure numérique, rentable et de calibre mondial, et pour qu’on investisse sans relâche à la fois dans cette infrastructure et dans ceux qui aideront nos chercheurs à prendre les devants dans le monde, maintenant et dans l’avenir. »

M. Dietrich prendra la succession de Jill Kowalchuk, qui présidait l’organisme par intérim depuis avril 2013.

« En plus de souhaiter la bienvenue à Mark dans ce nouveau rôle, je profite de l’occasion pour remercier Jill pour les efforts inlassables dont elle a fait preuve durant sa présidence », a ajouté monsieur Hathaway. « Elle a défriché le terrain pour l’organisation, et son leadership au cours des dix derniers mois a permis à Calcul Canada de desservir le milieu de la recherche tandis qu’étaient posées les bases de son avenir. »

Avant son poste actuel, monsieur Dietrich était directeur général de l’Ontario Society of Professional Engineers (OSPE), l’ordre professionnel des ingénieurs ontariens, depuis août 2012. Il est également le fondateur de Bloodstone Solutions Inc., cabinet d’experts-conseils torontois qui se spécialise dans l’innovation en matière de valeur stratégique, dans les services allégés et dans les solutions d’administration électronique pour une clientèle des secteurs public et privé. Par ailleurs, monsieur Dietrich a été vice-président exécutif et directeur de l’exploitation de l’Ontario Research and Development Challenge Fund (ORDCF), fonds de 500 millions de dollars créé par le gouvernement ontarien pour soutenir la recherche de pointe novatrice et pertinente pour l’industrie dans les universités et les hôpitaux. L’ORDCF a financé une centaine de partenariats de recherche universitaires-industriels dans de nombreux domaines comme la nanotechnologie et la bio-informatique, et a coordonné diverses initiatives en calcul informatique de pointe (CIP) chez SciNet, SHARCNet et HPCVL.

D’autres annonces suivront durant l’année, dans la foulée de l’élaboration des plans de l’organisme par le nouveau président et le conseil d’administration.

Renseignements :
Don Hathaway
Président du Conseil, Compute Canada Calcul Canada
info@computecanada.ca

La biographie de Mark Dietrich

À la fois chef d’entreprise et chef de file, Mark Dietrich cumule des dizaines d’années d’expérience en tant que cadre supérieur et a abondamment démontré ses talents, notamment dans la création et la transformation d’organisations, l’accroissement des revenus et l’optimisation de l’efficacité organisationnelle. Il se spécialise dans les stratégies d’affaires d’avant-garde, le marketing, l’expansion des entreprises et une prestation de services hors du commun. Auparavant, monsieur Dietrich assumait la direction générale de l’Ontario Society of Professional Engineers (OSPE), l’ordre professionnel des ingénieurs ontariens. À ce titre, il a bonifié la proposition de valeur de l’OSPE pour ses membres en militant énergiquement pour l’organisation, en mettant en place des services de perfectionnement professionnel et de développement de carrière, en haussant de 20 % les revenus des sources non gouvernementales, en renversant une inquiétante tendance à la diminution des adhésions et en portant le nombre de membres à un niveau record pour l’organisation.

Avant son entrée à l’OSPE, monsieur Dietrich a fondé Bloodstone Solutions Inc., entreprise torontoise spécialisée dans l’innovation en matière de valeur stratégique, dans les services allégés et dans les solutions d’administration électronique qui dispensait ses services professionnels à une clientèle des secteurs public et privé. Monsieur Dietrich a aussi été vice-président exécutif et directeur de l’exploitation de l’Ontario Research and Development Challenge Fund (ORDCF), fonds de 500 millions de dollars mis sur pied par le gouvernement ontarien pour soutenir la recherche de pointe novatrice et axée sur l’industrie dans les universités et les hôpitaux. L’ORDCF a financé une centaine de partenariats de recherche universitaires-industriels dans une multitude de domaines, dont la nanotechnologie et la bio-informatique, et a participé à la coordination de projets en calcul informatique de pointe chez SciNet, SHARCNet et HPCVL.

Monsieur Dietrich a acquis une expérience très variée en développement de produits, commercialisation, prestation de services et marketing au fil des postes de cadre supérieur qu’il a occupés dans diverses entreprises de la région de New York. Ses succès touchent maintes industries des États-Unis et du Canada, parfois dotées d’un volet international, au nombre desquelles figurent le secteur des services d’expert-conseil (stratégie, marketing, amélioration des processus, innovation dans les modèles d’affaire), celui des services de technologie et d’information (prestation de services Internet, commercialisation, solutions techniques) et le financement (financement par projet et financement reposant sur l’actif). M. Dietrich détient un baccalauréat en génie électrique, science informatique et mathématique de l’Université Vanderbilt à Nashville, au Tennessee.

Top