Ghislain Deslongchamps

Anglais

Ghislain Deslongchamps mène des recherches sur la conception de molécules assistée par ordinateur, domaine prometteur pour la mise au point de médicaments spécifiques très puissants. Ses travaux ont débouché sur des inventions comme l’amarrage inversé (Reverse-Docking), nouvelle méthode de conception de dispositifs nanomoléculaires artificiels, et l’outil de visualisation Post-Dock. Il a également développé la suite de logiciels commercialisée par Chemical Computing Group inc., à savoir EM-Dock, GI-MOE et Post-Dock. http://taxane.chem.unb.ca/GD/research/research.html

Dans son laboratoire affilié à l’Université du Nouveau-Brunswick, Ghislain Deslongchamps, professeur de chimie, transforme des instruments de chimie computationnelle habituellement utilisés en conception de médicaments pour les adapter à d’autres domaines. Son équipe a mis au point des méthodes computationnelles pour la conception d’organocatalyseurs asymétriques, des molécules organiques sans métal capables de catalyser des réactions organiques. Ces méthodes intéressent particulièrement l’industrie pharmaceutique et les fabricants de produits chimiques, car elles ouvrent la porte à la production de molécules stéréo-isomères uniques sans recourir au moindre métal potentiellement toxique. Les méthodes conventionnelles de synthèse organique produisent souvent des médicaments composés à parts égales de deux stéréo-isomères, le premier produisant l’activité biologique désirée et le second, son reflet, étant inactif ou potentiellement nocif. Or, la fabrication des médicaments de synthèse modernes repose sur des méthodes de synthèse asymétrique qui produisent uniquement les stéréo-isomères désirés. Prenons un exemple de l’actualité récente, la thalidomide. Ce médicament commercialisé dans les années 1960 était formé d’un mélange à parts égales de stéréo-isomères, l’un traitant efficacement la nausée gravidique et l’autre, un agent tératogène, provoquant des malformations congénitales. « Voilà qui illustre bien à quel point il est essentiel que l’industrie pharmaceutique fabrique des médicaments comportant seulement le stéréo-isomère désiré », affirme le professeur Deslongchamps. Son laboratoire a créé des outils inspirés de ceux utilisés en conception de médicaments assistée par ordinateur, le premier appelé Reverse-Docking (amarrage inversé) et le second, Virtual Screening (examen virtuel). Ceux-ci ont mené à la conception et à la découverte de nouveaux catalyseurs asymétriques dont pourra ultimement se servir l’industrie pharmaceutique. Dans le cadre de ses recherches, l’équipe du professeur Deslongschamps doit accomplir des calculs de haute performance qui nécessitent un temps considérable et une immense puissance computationnelle. « Nous sommes extrêmement chanceux de faire partie du réseau ACEnet et d’avoir accès aux ressources de Calcul Canada pour nos recherches, ajoute le professeur Deslongchamps. Sans cette infrastructure, nos travaux s’échelonneraient sur des mois au lieu de quelques jours. Cette recherche serait virtuellement impossible au moyen d’un seul ordinateur. »

Top