Chris Gray

Anglais

Chris Gray mène des travaux de recherche sur un peptide antimicrobien, pressenti comme remplaçant des antibiotiques, ce qui serait une avancée majeure dans le domaine de la découverte de médicaments. Ses recherches antérieures ont mené à la conception d’un logiciel et d’outils qu’il met gratuitement à la disposition de ses collègues universitaires. http://www.physics.uoguelph.ca/~cgg/gray/

Cette recherche se penche sur l’activité antimicrobienne du peptide antimicrobien HHC-36, particulièrement efficace contre les souches de bactéries résistantes aux antibiotiques, tout en demeurant non toxique pour les cellules hôtes de mammifères. L’infrastructure de Calcul Canada sert à définir la structure de ce peptide dans l’eau libre et à l’intérieur de membranes quasi identiques au modèle, ainsi que son interaction avec les membranes modèles. Les Canadiens pourraient bénéficier des prévisions quantitatives et des mesures précises découlant de cette recherche dans le domaine stratégique de la découverte de médicaments antimicrobiens. Déjà breveté par Bob Hancock et ses collègues de l’Université de la Colombie-Britannique, le peptide HHC-36 est pressenti comme le successeur des antibiotiques. Cette recherche aurait été impossible sans l’infrastructure de Calcul Canada, nécessaire à l’exécution en microsecondes de simulations tout-atome de systèmes peptide-membranes. Dans ce cadre du projet, le groupe de recherche du professeur Gray a effectué l’équivalent de plus de 1 000 ans de calcul haute performance avec plusieurs grappes d’ordinateurs de Calcul Canada au cours des deux dernières années. L’équipe prévoit utiliser environ 2,52 millions d’heures de processeur central pour mener à bien ce projet.

Top