Le portail de calcul informatique de pointe de calcul canada permet des avances en recherche sur le traitement des maladies a l’échelle mondiale

Anglais

Le 17 novembre 2016, Ottawa – Le Consortium international de l’épigénome humain (CIEH) a annoncé la publication d’un recueil de 41 articles organisés et rédigés par des scientifiques du monde entier. Ces écrits représentent les travaux les plus récents effectués dans le cadre des projets des membres du CIEH du Canada, de l’Union européenne, de l’Allemagne, du Japon, de Singapour et des États-Unis. L’analyse détaillée des épigénomes de cellules saines et anormales facilitera l’application de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement de différentes maladies et pourra éventuellement améliorer les résultats médicaux.

Les collaborateurs et l’ensemble de la communauté scientifique ont accès aux données par l’intermédiaire du portail de données du CIEH, grâce aux ressources de Calcul Canada qui gèrent le grand volume de données issues de la production de cartes de référence épigénomiques.

« L’appui que démontre Calcul Canada à l’endroit du Consortium illustre à quel point l’accès aux ressources du calcul informatique de pointe contribue aux recherches scientifiques ayant des répercussions majeures », affirme Mark Dietrich, président et chef de la direction de Calcul Canada. « Au Canada, un nombre croissant de disciplines scientifiques comptent sur le calcul informatique de pointe pour mener des recherches computationnelles à grand volume de données dans le but de résoudre des problèmes qu’elles ne pouvaient pas résoudre auparavant – et ces recherches ont des retombées scientifiques beaucoup plus significatives qu’une recherche qui ne profite pas du CIP. »

Pour la recherche mondiale en épigénomique, ces articles constituent un grand pas en avant. Un ensemble de 24 manuscrits a été diffusé en bloc dans Cell et dans les revues associées à Cell Press. Dix-sept articles supplémentaires ont aussi été publiés dans d’autres revues renommées.

« Le fait que le Canada possède une infrastructure CIP ultramoderne lui permet d’attirer et de conserver les meilleurs esprits scientifiques et de diriger des initiatives internationales. La façon dont les scientifiques utilisent ces ressources change à mesure que la technologie évolue. Un partenariat international à fortes conséquences comme le CIEH est rendu possible grâce à une couche de services qui fonctionnent conjointement avec l’infrastructure du matériel. Ces services favorisent l’adoption de technologies de calcul informatique de pointe et facilitent une innovation sans précédent dans de nombreux secteurs », explique Dugan O’Neil, Ph. D., directeur scientifique de Calcul Canada.

Le portail de données du CIEH répond à un besoin d’intégration et de distribution des ensembles de données produites par les divers membres du consortium. Le portail se compose d’une base de données et d’une interface graphique hébergeant actuellement 7 000 ensembles de données épigénomiques. Il offre un aperçu de toutes les expériences épigénomiques réalisées par les membres du CIEH, classées par fournisseur, par type de tissu et par type d’épreuve biologique. Il offre aussi une grille dynamique dont l’utilisateur peut parcourir l’ensemble des données et les visualiser dans un navigateur de génomes ou les télécharger en cliquant sur un lien.

« Ceci constitue une importante réalisation pour le CIEH. Le nombre d’articles et la variété de sujets abordés par cette ingénieuse équipe de scientifiques du monde entier reflètent non seulement le dynamisme du consortium, mais prouvent aussi l’atout précieux qui vient du rassemblement d’expertises complémentaires, l’effet potentiel étant nettement plus grand que celui d’un même nombre de projets individuels », affirme Éric Marcotte, Ph. D., des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et président du comité de direction du CIEH dans l’annonce d’aujourd’hui.

Le portail de données du CIEH fait partie intégrante d’un projet de plus grande envergure — la plateforme d’analyse génétique et génomique (GenAP). Ce dernier vise à créer des outils d’analyse perfectionnés qui sont mis à la disposition des chercheurs en sciences de la vie sur la plateforme nationale de CIP de Calcul Canada.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le communiqué de presse au complet à http://ihec-epigenomes.org/news-events/coordinated-paper-release/ 

À propos du CIEH

Le Consortium international de l’épigénome humain (CIEH) est un regroupement mondial ayant pour principal objectif de fournir aux scientifiques un accès libre à des cartes de référence de l’épigénome humain à haute résolution pour des types de cellules normales et malades. Les membres du CIEH appuient des projets visant à améliorer les technologies appliquées à l’épigénome; à étudier la régulation épigénétique dans les processus morbides et à explorer les relations entre la génétique et l’environnement chez l’humain. À l’heure actuelle, l’on compte parmi les membres à part entière du CIEH : AMED-CREST/Équipe japonaise du CIEH; le DLR-PT pour le Programme épigénomique du ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (DEEP); le Consortium canadien de recherche en épigénétique, environnement et santé (CCREES) des IRSC; le projet BLUEPRINT FP7 de l’Union européenne; le projet d’épigénomique de Hong Kong; le projet d’épigénomique de l’Institut national de la santé de la Corée; le projet ENCODE des NIH/NHGRI; le Programme des feuilles de route épigénomiques des National Institutes of Health (NIH) (instituts américains de la santé) et le projet épigénomique de Singapour.

Le portail de données du CIEH peut servir à consulter, chercher et télécharger les données diffusées par les responsables des projets associés au consortium.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter : http://ihec-epigenomes.org/

ED_IHEC-coverVol1
Image provenant de Cell Press

Leave A Comment

Top