Les femmes prennent le devant de la scène au symposium de Calcul Canada

Anglais

 

Le plus gros défi que rencontre actuellement le calcul haute performance dans le monde est une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Calcul Canada réagit à cette situation par un effort national pour recruter plus de femmes dans ce secteur qui est devenu critique pour l’innovation dans notre pays et pour la compétitivité de celui-ci.

Cet effort était clairement visible lors du Symposium CANHEIT | HPCS de cette année à Edmonton. Un nombre record de femmes a pris part à l’évènement, du 19 au 22 juin, où plusieurs conférenciers et ateliers ont abordé la façon dont les entreprises et les institutions académiques peuvent tester leurs préjugés inconscients, améliorer leurs pratiques d’embauche ainsi que leur engagement envers les femmes et d’autres groupes encourageant la diversité.

« C’est le premier symposium, depuis qu’HPSC a vu le jour il y a 29 ans, qui est aussi centré sur les femmes », remarque Kelly Nolan, directrice générale des Affaires extérieures à Calcul Canada et membre du comité consultatif de WHPC. « Ce n’est pas seulement parce qu’on est en 2016. Il ne s’agit pas non plus d’un domaine qui souhaite exclure les femmes. Les entreprises recherchent les pratiques d’excellence qui leur permettront de recruter autrement et de rendre leur environnement de travail plus accueillant pour les femmes. »

À ses débuts, le CIP était surtout utilisé en physique, disciplines traditionnellement dominées par des hommes. Mais aujourd’hui, le CHP est essentiel à pratiquement toutes les disciplines, depuis la fabrication de pointe et les sciences de la vie jusqu’à la surveillance environnementale et les communications. Nolan explique que les entreprises ont besoin de la créativité d’une main-d’œuvre diverse pour repousser les limites de la technologie afin de résoudre les problèmes sociétaux.

« Les femmes ne se dirigent pas vers le CHP pour les mêmes raisons que les hommes. Elles souhaitent résoudre des problèmes, ajoute la directrice générale. J’ai entendu une femme dire qu’elle était mathématicienne et spécialiste en informatique parce qu’elle voulait trouver une meilleure façon de fournir une surveillance médicale en temps réel pour les bébés prématurés. Une autre s’est dirigée vers les mathématiques et utilise le CHP pour résoudre des crimes et rendre les villes plus sures. »

Le symposium comprenait également le lancement, le 19 juin, de la section canadienne du réseau Women in High Performance Computing (WHPC) lors d’une réception spéciale au cours de laquelle de brèves allocutions ont été prononcées par quatre de ces femmes, sources d’inspiration, qui travaillent dans le CHP. Calcul Canada est le premier partenaire international à joindre WHPC, un organisme britannique qui vise à augmenter la représentation des femmes dans le calcul informatique de pointe en leur offrant du soutien par des bourses de recherche et de mentorat ainsi que par l’éducation.

La première démarche de Calcul Canada sera de travailler avec WHPC afin de comprendre pourquoi les femmes sont sous-représentées et de créer des activités de formation et de rayonnement spécifiques à cette question. Calcul Canada évaluera également ses propres pratiques pour encourager la mixité.

Partout dans le monde, les femmes sont sous-représentées dans le CHP et les technologies de l’information et des communications malgré le fait qu’à l’école, les jeunes femmes réussissent en mathématique au moins aussi bien que les jeunes hommes. Parallèlement, la croissance économique du Canada dépend de la disponibilité de talents techniques et scientifiques de qualité.

« S’attaquer au problème de l’équilibre entre les sexes ne contribuera pas seulement à affermir nos entreprises et nos organismes, mais cela consolidera également la croissance économique du Canada, précise Mark Dietrich, président et chef de la direction de Calcul Canada. « WHPC a réalisé un travail exceptionnel avec l’identification des meilleures pratiques pour recruter et retenir la main-d’œuvre féminine et la création d’un réseau international de femmes dans la collectivité du CHP. Des discussions sont déjà engagées en vue d’adapter au Canada ces stratégies fructueuses.  »

Leave A Comment

Top