Déclaration de principe du comité consultatif international de Calcul Canada au conseil d’administration de Calcul Canada

Anglais

Calcul Canada effectue un excellent travail dans son rôle de fournisseur national de services auprès des chercheuses et chercheurs de disciplines diverses. Depuis sa rencontre initiale l’année dernière, le comité consultatif a accompli des progrès remarquables en ce sens.

Les disciplines représentées semblent bien réparties entre les sciences humaines et environnementales d’une part et les sciences physiques et la bio-informatique d’autre part. Cependant, il serait possible d’accomplir davantage par le regroupement des ressources de traitement et une meilleure synergie locale et nationale des services.

Le calcul informatique de pointe est essentiel à la recherche moderne. La recherche de haut niveau requiert des ressources, et une infrastructure adéquate contribue grandement à attirer et à retenir des gens dont le talent est peu commun.

Il est essentiel d’assurer la pérennité des services en calcul informatique de pointe. La solution optimale pour soutenir des services de haut calibre n’est pas le financement basé sur les projets. Un projet type peut se réaliser sur quelques années, mais un centre de données est établi pour 20 ans. De plus, la capacité de calcul doit être révisée à court terme, alors que certaines données doivent être conservées à jamais.

Le développement de l’expertise et du soutien pour le calcul informatique de pointe en recherche nécessite un engagement à long terme et exige des ressources expérimentées et très courues. Pour assurer la rétention de cette expertise, Calcul Canada a besoin d’un financement accru et durable.

Il est de première importance de consolider les systèmes et les infrastructures en calcul de pointe pour offrir aux utilisateurs des sites d’envergure pouvant gérer des applications dont les exigences en termes de traitement dépassent la capacité de systèmes moins puissants. Des ressources trop distribuées ne sont pas efficaces. La consolidation des services et des sites produira des économies importantes dans la gestion des logiciels et systèmes, en plus d’en augmenter l’efficacité.

Ce plan est un pas en avant. L’approche pour des systèmes polyvalents et pouvant servir un éventail de recherches scientifiques servira de base aux activités futures.

Ralph Roskies

directeur scientifique, Pittsburgh Supercomputing Center, É.­U.

Steven Newhouse

chef des services techniques, European Bioinformatics Institute, Royaume-­Uni

Giovanni Erbacci

chef du groupe CIP, CINECA Supercomputing Application & Innovation Department, University of Ferrara, Italie

Amber Boehnleins

dirigeante principale de l’information, Thomas Jefferson National Accelerator Facility (Jefferson Lab), É-U.

Kimmo Koski

directeur principal, Center for Scientific Computing, Finlande

Leave A Comment

Top