CANHEIT | HPCS 2016 : des premières pour Calcul Canada et CUCCIO

Anglais

La conférence symposium en calcul informatique de Calcul Canada présentait plusieurs nouveautés dans le cadre de ce plus grand rassemblement de chercheurs, d’experts en calcul informatique de pointe et de spécialistes en TI des institutions d’enseignement au Canada.

« Pour l’évènement de cette année, nous sommes sortis des sentiers battus, a déclaré Mark Dietrich, président et chef de la direction de Calcul Canada. Non seulement c’était le plus grand symposium en calcul informatique de pointe des 29 ans d’histoire du HPCS en termes de nombre de sessions (plus de 100) et de délégués (plus de 660), c’était également la première fois que nous avions le CUCCIO comme partenaire. Les dirigeants en TI de leurs universités travaillent avec les mêmes chercheurs que nous appuyons avec l’infrastructure numérique avancée qui est essentielle à l’excellence de la science et génératrice d’innovation.

« La conférence a offert plusieurs belles occasions de discuter de la façon dont nous pouvons travailler plus efficacement ensemble et assurer que le renouvèlement de Calcul Canada réponde aux besoins du calcul informatique pour la recherche sur les campus du pays », disait Dietrich.

La conférence était également la plus verte de toutes pour Calcul Canada. Aucun sac ou matériel de conférence, juste une bouteille d’eau en verre, un laissez-passer de transport en commun et un applet pratique qui offrait des mises à jour en temps réel à propos des sessions. Des arbres ont été plantés comme crédits de carbone et les hôtels ont été choisis selon leur respect des normes environnementales.

Une autre première : la diversité dans les TI et le calcul informatique haute performance était un thème central de la conférence. Plusieurs sessions traitaient de comment les compagnies et les établissements universitaires peuvent améliorer leurs pratiques d’embauche et accroitre leur engagement envers les femmes, les peuples autochtones, la communauté LGBT et autres groupes diversifiés.

Le manque de travailleurs qualifiés est le plus grand défi du calcul de haute performance au Canada et l’organisation a entrepris un effort national pour recruter plus de femmes dans ce secteur étroitement lié à l’innovation et à la compétitivité du pays.

Une réception préconférence à la galerie d’art de l’Alberta donnait le ton avec le lancement officiel du chapitre canadien de Women in HPC. Plusieurs femmes y prenaient la parole, dont Lucille De Haître de Lenovo, Megan Meredith-Lobay de l’Université de la Colombie-Britannique, Lesley Shannon de l’Université Simon-Fraser et Gráinne McElroy de l’Université Royal Roads.

D’autres faits saillants de la conférence comprenaient :

  • le premier atelier Raspberry Jam de Calcul Canada, où 35 étudiants de l’Université de l’Alberta ont initié plusieurs jeunes participants au codage et à la programmation avec le microordinateur Raspberry Pi;
  • l’assemblée publique de Calcul Canada sur le renouvèlement de la plateforme de CIP au budget planifié de 250 millions de dollars;
  • le concours d’affiches où se sont démarquées deux équipes de chercheurs de l’Université de l’Alberta qui utilisent les simulations mathématiques pour identifier les changements complexes qui se produisent dans l’écosystème des océans nordiques.

CUCCIO supervise le colloque annuel canadien sur l’éducation supérieure et les technologies de l’information (CANHEIT) où se discutent les possibilités et les défis en rapport avec des enjeux clés des TI en enseignement supérieur, de l’infonuagique à la sécurité, les mégadonnées et les services partagés. Le symposium HPCS aborde les nouvelles techniques et découvertes, ainsi que les nouveaux outils pour la recherche avancée.

L’évènement de cette année se tenait du 19 au 22 juin au Centennial Centre for Interdisciplinary Science de l’Université de l’Alberta à Edmonton et regroupait plus de 660 participants : professeurs, chercheurs en calcul de pointe pour la recherche universitaire, représentants des secteurs public et privé , spécialistes en technologie, marchands et professionnels en TI de la communauté de l’enseignement supérieur au Canada, en plus de 40 sociétés commanditaires.

Leave A Comment

Top