Tom Woo

Anglais

Tom Woo a conçu des matériaux novateurs pour capter le CO2. À cette fin, il a créé des algorithmes pour fabriquer des matériaux virtuels et simuler le processus de captage du carbone par ceux-ci et, ultimement, dénicher les plus prometteurs. Cette dernière tâche réalisée grâce au concours de Calcul Canada a mené à un partenariat avec Inventys, une jeune pousse de Vancouver. http://titan.chem.uottawa.ca/?page_id=734

Les travaux de l’équipe de recherche du professeur Woo visent le développement de matériaux de novateurs capables de capter le CO2 dégagé par les combustibles fossiles afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. À elle seule, la combustion du charbon pour la production d’électricité vaut 40 % des émissions mondiales de CO2. Malheureusement, il n’existe aucun moyen à la fois efficace énergétiquement et rentable d’éliminer le CO2 des gaz de combustion du charbon. Dans cette optique, l’équipe de recherche du professeur Woo a donc créé des algorithmes pour fabriquer d’hypothétiques matériaux virtuels et simuler le processus de captage du carbone au niveau atomique de tels matériaux. Ces simulations servent à trier et à dépister ceux qui présentent un potentiel réel de captage du CO2 postcombustion. Jusqu’à maintenant, les ressources de Calcul Canada ont été utilisées pour trier des milliers de matériaux, exercice qui a permis de dénicher plusieurs candidats prometteurs et actuellement synthétisés par les laboratoires des collaborateurs. Ces ressources ont aussi permis au groupe de recherche d’établir un partenariat avec Inventys, qui construit une usine pilote de captage de CO2 postcombustion. Enfin, elles serviront au triage virtuel des nouveaux matériaux qui seront fabriqués sur mesure selon le processus VeloxoTherm afin d’optimiser leur efficacité énergétique et, du coup, créer un moyen encore plus éconergétique de capter le CO2.

Top