Robin Gras

Anglais

Robin Gras a créé EcoSim, un simulateur gratuit d’écosystème prédateur-proie clarifiant l’incidence des comportements humains sur les écosystèmes par des prévisions sur les menaces d’extinction, les invasions d’espèces nuisibles ou la propagation de maladies. https://sites.google.com/site/ecosimgroup/research/ecosystem-simulation

Cette recherche emprunte la simulation pour explorer des problèmes écologiques théoriques. À cette fin, l’équipe du professeur Gras a conçu EcoSim, un simulateur d’écosystème prédateur-proie évolutif fondé sur une approche individuelle générique. Il s’agit du seul simulateur capable de modéliser l’incidence des comportements individuels sur l’évolution et la spéciation, ce qui constitue une contribution importante et originale dans le domaine. L’infrastructure de Calcul Canada sert à l’exécution d’une simulation ainsi qu’au stockage et à l’analyse des données qui en découlent. Lors d’une simulation, plus d’un milliard d’agents peuvent naître, tandis que plusieurs milliers d’espèces apparaissent ou disparaissent. Or, EcoSim est capable de traiter simultanément des milliers d’agents. Ces travaux ont généré des articles universitaires et bénéficié d’une importante couverture dans les médias traditionnels et spécialisés, comme ACM TechNews, USA Today, The Windsor Star, Metro, International Innovation, Computer Power User et radio CFax 1070. Les Canadiens pourraient profiter des retombées de cette recherche, puisqu’elle résout des problèmes écologiques de nature théorique dont les dimensions spatiales et temporelles rendent inutiles les approches conventionnelles sur le terrain et en laboratoire. Cette recherche aborde sous un nouvel angle les répercussions des comportements humains sur les écosystèmes en établissant des probabilités quant à l’extinction et à l’invasion d’espèces ou à la propagation des maladies au sein des populations. Sa réalisation aurait été impossible sans l’infrastructure de Calcul Canada, qui a servi aux nombreuses exécutions de la simulation dans les mêmes conditions environnementales, facteur nécessaire à des fins statistiques. Qui plus est, pour chaque projet de six ans et plus, il faut mettre à l’essai plusieurs conditions environnementales, chacune nécessitant une immense capacité computationnelle.

Top