Paul Charbonneau

Anglais

Paul Charbonneau mène des recherches sur la modélisation du cycle de l’activité magnétique du soleil en vue de mieux comprendre les effets de cette activité sur l’environnement et les infrastructures de communication. Ses travaux ont abouti à la création du code de simulation globale EULAG. http://www.astro.umontreal.ca/~paulchar/grps/mhd_f.html

Ses travaux de recherche portent sur la modélisation du cycle de l’activité magnétique du soleil, faite principalement par des simulations numériques globales de la convection solaire en régime magnétohydrodynamique. La majorité de ces simulations utilisent les infrastructures de Calcul Canada. Des algorithmes numériques novateurs ont servi, d’une part, à produire des cycles magnétiques réguliers très semblables à ceux observés sur le soleil, et, d’autre part, à mesurer la réponse de l’intérieur solaire au développement de ce cycle, particulièrement au niveau des modifications au profil de rotation interne, et au transport convectif de l’énergie. Ces travaux offrent la possibilité de mieux cerner les processus physiques contrôlant les caractéristiques des cycles magnétiques, et donc de mieux comprendre et quantifier leur impact potentiel sur l’environnement géospatial et l’atmosphère terrestre. Ces impacts peuvent être particulièrement importants aux hautes latitudes géomagnétiques, ce qui rend le Canada particulièrement vulnérable, en particulier du point de vue des infrastructures de communication. La simulation sur supercalculateurs massivement parallèles est essentielle pour ce genre de travaux, qui nécessitent des mailles fines et de longues intégrations temporelles en raison de l’extrême disparité des échelles spatiales et temporelles caractérisant les phénomènes en jeu.

Top