Michel Côté

Anglais

À long terme, Michel Côté ambitionne de créer un supraconducteur révolutionnaire (un conducteur sans résistance qui pourrait perdurer sans source d’énergie) fonctionnant à température ambiante. Une partie des résultats de cette recherche a débouché sur la création du logiciel de chimie quantique ABINIT, qui procure de l’information sur l’énergie des systèmes selon la théorie de la densité fonctionnelle. Ce logiciel est offert gratuitement àt http://www.abinit.org/downloads

Ses travaux de recherche portent sur le calcul des propriétés quantiques de matériaux comme les supraconducteurs haut-Tc, les polymères organiques et les nanotubes de carbone. L’année dernière, certaines des activités de son équipe ont porté sur la prédiction de nouveaux polymères pour utilisation en photovoltaïque. Pour les Canadiens, les retombées positives anticipées concernent notamment la prédiction des propriétés des matériaux avant leur synthèse. Dans le cas des polymères pour application photovoltaïque, une telle prédiction fait gagner beaucoup de temps aux groupes de synthèse, car ils peuvent se concentrer sur les systèmes les plus prometteurs. Dans le cas d’un autre projet sur les haut-Tc, l’objectif à long terme le plus souhaitable du point de vue de l’importance des retombées socioéconomiques est clairement la synthèse d’un supraconducteur à la température ambiante. Il est irréaliste d’envisager une telle retombée avec le présent projet. Cependant, les méthodes qui seront mises au point apporteront une meilleure compréhension des mécanismes qui induisent la supraconductivité dans les haut-Tc. C’est avec cette connaissance et la possibilité de modélisation réaliste des matériaux que l’équipe du professeur Côté pourra peut-être en proposer de nouveaux, mais ayant cette fois un potentiel pour la supraconductivité à plus haute température.

Ces travaux auraient été impossibles sans l’infrastructure de Calcul Canada, qui sert de laboratoire virtuel. Cette infrastructure apporte à l’équipe la liberté de se concentrer sur les problèmes scientifiques, car la maintenance est assumée par une équipe de haute qualité. De plus, l’infrastructure de calibre international donne aux chercheurs la chance de concurrencer à armes égales les autres groupes de recherche dans le monde.

Top